2ème tour : un courrier aux candidats de Villeneuve d’Ascq

Villeneuve d’Ascq
mercredi 10 juin 2020

les lettres envoyées aux candidats en listes pour le 2ème tour des élections municipales

  • Madame Bariseau, tête de la liste Naturellement Villeneuve d’Ascq, 55,39% *
  • Monsieur Caudron, tête de la liste Villeneuve d’Ascq en tête : 56.37% *
  • Madame Ségard, tête des deux listes fusionnées : Décidez vous-même et Citoyenne écol solidaire : 87.99% *

Bonjour ,

Dans la période précédant le premier tour des élections municipales, nous avions sollicité votre engagement sur 10 mesures du Pacte pour la Transition, 10 mesures choisies préférentiellement par les Villeneuvois lors d’une réunion que nous avions organisée le 8 janvier 2020 salle Masquelier.

Dans une démarche parallèle, la coordination régionale Eplc Hauts de France vous avait demandé, comme à toutes les listes candidates dans les communes de plus de 1000 habitants de la MEL, de vous engager, par signature, sur les 32 (+2) mesures du Pacte pour la Transition élaboré, rappelons-le, à l’échelle nationale et par 50 organisations.

Vous vous êtes ralliés à cette démarche, comme d’ailleurs les autres listes encore en lice à Villeneuve d’Ascq pour ces élections, et nous nous en félicitons : ainsi, quels que soient les résultats à l’issue du 2ème tour des municipales prévu le 28 juin prochain, le Conseil Municipal de Villeneuve d’Ascq s’inscrira résolument dans une volonté de transition énergétique.

Depuis le 1er tour, des événements majeurs se sont passés : une pandémie s’est répandue, avec une virulence variable certes, sur l’ensemble du monde.

Cet événement terrible, non seulement par le nombre des victimes, mais aussi par la crise économique qu’elle engendre, renforce, si besoin est, la nécessité de lutter contre les atteintes aux écosystèmes et à la biodiversité.

Cette transmission d’un virus d’un animal à l’homme met en cause, en effet, la destruction des habitats animaux, la déforestation galopante, la destruction de la biodiversité laquelle a favorisé l’explosion de ce virus qui aurait été autrefois combattu par d’autres espèces.

Ainsi nombre des mesures du Pacte pour la Transition s’avèrent plus que jamais nécessaires.

Mais nous savons par ailleurs qu’une part importante de ces mesures est du ressort métropolitain, de la MEL.

En effet, on relève dans les compétences de celle-ci : les transports, les logements (importante question de leur rénovation), les déchets ménagers, la voirie, l’énergie, l’eau et l’assainissement etc...

La Métropole a ainsi élaboré un Plan Climat Territorial intéressant, pour autant qu’il soit réellement mis en œuvre, qu’une volonté politique y concourt.

Aussi ce qu’on peut appeler le 3ème tour des élections municipales, l’élection des membres du Conseil Communautaire (laquelle ne s’effectue pas, hélas, au suffrage universel direct, déni de démocratie !) s’avère-t-il très important pour la mise en place de politiques pour la transition.

Il importe également que les citoyens aient toute leur place dans cette élaboration et nous envisageons bien d’y jouer notre rôle.

Cependant, pour ce qui vous concerne, dans le cadre de votre adhésion au Pacte pour la Transition, comment entendez-vous promouvoir les mesures qui le constituent à l’échelle communautaire ?

Comment voyez-vous votre participation à la construction et au renforcement d’une véritable volonté politique susceptible de concrétiser cette démarche de Transition ?

Le Plan climat communautaire vise la neutralité carbone à l’horizon 2050.

D’autres démarches se mettent en place, plus ambitieuses, ce qui, étant donné l’urgence climatique bien plus profonde et durable que l’urgence sanitaire actuelle, serait à privilégier.

Ainsi il existe un projet de création d’un réseau européen de 100 villes visant la neutralité carbone d’ici 2030....(la MEL en a fait d’ailleurs la promotion à l’occasion d’un webinaire récent).

Mme Anna Lisa Boni (une des invitées), secrétaire général d’Eurocities, en est une des chevilles ouvrières.

En France, Lille fait partie de ce projet qui concerne les villes européennes de plus de 50000 habitants (et donc Villeneuve d’Ascq).

Il permet une mutualisation d’expériences entre ces villes et vise à favoriser différentes synergies, avec les Etats par exemple et a donc pour objectif la neutralité carbone en 2030.

Seriez-vous prêts à rallier ce projet plus volontariste et ambitieux quant à la transition énergétique et qui aboutirait d’ailleurs à donner tout son sens à l’appellation « Villeneuve d’Ascq, Ville Verte » ?

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Madame, d’agréer l’expression de nos sincères salutations.

Le Collectif Eplc de Villeneuve d’Ascq

*Evaluation pacte-mel

Mots-clés

S’engager dans un groupe local

S’inscrire à la lettre d’information et ....

Pour suivre l’avancée d’un groupe local ou le rejoindre, inscrivez-vous à la liste de diffusion locale sur le site national

S’inscrire à un groupe local par le site national

23 JOURS
17 HEURES
54 MIN
8 SEC
avant les élections municipales

Citoyens inscrits au pacte France : 6000 Mel : 89
Mise à jour 3 février 2020

Groupes locaux France  : 2 457 sur 34 968 Mel : 26 sur 92
Mise à jour 20 février 2020

Listes contactées : 151
Mise à jour 11 mars 2020

Nombres de signatures 60 la liste
Nombres de mesures retenues : 1755 sur 2040 soit en moyenne 29 mesures sur 34
Niveau moyen Global : 61.39% le méthode est ici
Minimum 9% - Maximum 99%
Mise à jour 13 mars 2020 A 23H45

Métropole Européenne de Lille
60 signataires
94 non signataires
*31 Gauche
*54 Droite
*12 Sans étiquette


Hauts-de-france hors MEL 63 signataires
40 Autre Nord
20 Pas-de-Calais
3 Aisne


Hauts-de-france 1° tour 217 listes
11 Élu(e)s
46 Majorité
60 Opposition
68 Ballottage
29 Battu(e)s moins de 10 %