De l’urgence sanitaire à l’urgence de la transition : lettre ouverte aux candidats de Lille

Lille
samedi 30 mai 2020

JPEG - 380.8 ko

La crise sanitaire de la Covid-19 a conduit les pouvoirs publics à décider de contraintes fortes sur les personnes, les populations et les structures de production, parce que des vies humaines sont en jeu. Alors que l’étau se desserre peu à peu, le second tour de l’élection municipale s’engage sous les doubles auspices de l’urgence climatique et de l’état d’urgence sanitaire, deux urgences indiquant solidairement où se situent les enjeux et la responsabilité de celles et ceux qui se présentent aux suffrages des Lillois.

Dans la période qui s’ouvre, le climat va continuer à se dégrader, et les êtres vivants à être menacés par les forces déchaînées de la destruction et de la prédation sans limites. Nous avons désormais compris que l’affaiblissement des organismes lié au développement thermo-industriel (pollution de l’air, perturbation endocrinienne, intoxication chimique) et les maladies chroniques qui s’y rapportent exposent nos organismes aux futures pandémies, ce cocktail de menaces pouvant inverser des courbes de croissance que nous avons cru éternelles : de plus en plus de problèmes trouveront de moins en moins de ressources disponibles pour y faire face dans un monde où les possibilités de transformation de la matières sont appelées à se contracter. C’est dans ce contexte que nous devons collectivement faire preuve d’imagination. Comme le soutient le philosophe Pierre Charbonnier, la promesse de liberté doit désormais s’inscrire dans un autre contexte que celui de l’abondance matérielle, ce qui ne signifie pas que la qualité de vie doive en souffrir. C’est le chemin que le Collectif pour une transition citoyenne propose par le Pacte pour la transition que vous vous êtes engagé(e)s à mettre en oeuvre.

Les mesures de ce Pacte transcendent les clivages politiques, leur déclinaison dans des politiques concrètes prend désormais un caractère vital. Elles sont consistantes. Leur principal mérite est de se situer à la hauteur des enjeux de la période qui s’ouvre. Nous devons commencer par empêcher de nuire les activités et les projets qui impliquent la combustion de ressources fossiles, l’épuisement des ressources et la destruction du vivant. La transition écologique et solidaire, c’est d’abord ce renoncement au mythe d’un progrès sans limite de la transformation techno-assistée de la ressource. C’est le choix urgent de la recherche de la simplicité technologique (low-tech) et de la sobriété aux dépens de la consommation matérielle jusqu’à épuisement de la biosphère.

Maintenant que les listes sont établies, nous demandons à chaque candidat de consolider les engagements des semaines passées et de préciser les mesures concrètes correspondant à leur mise en oeuvre. Nous appelons à une majorité renforcée d’élus en accord avec cette orientation, en s’appuyant sur des alliés et des citoyens engagés, dans la commune puis dans quelques semaines au sein de la Métropole.

Si nous prenons acte que chacune de vos listes n’a pas retenu l’intégralité des mesures du Pacte, nous vous remercions d’un niveau d’exigence à Lille qui peut être considéré comme plutôt élevé en rapport avec ceux des candidats d’autres communes. Mais ces mesures forment un tout, et les Métropoles, particulièrement les villes-centres au sein des Métropoles, ont un rôle clé à assurer dans la transition écologique et solidaire de notre pays. Nous vous appelons donc à travailler encore dans le sens d’une plus grande complétude dans la mise en oeuvre des mesures du Pacte.

Votre engagement actuel est en effet loin d’être isolé : avec 62 listes de candidats signataires du Pacte, la Métropole européenne de Lille apparaît déjà comme la plus engagée à l’échelle du pays (boutons "Communes" et "Les signataires" ci-dessus). Avec plus de 100 listes, le département du Nord est également classé premier. Et avec 129 listes, la région Hauts-de-France est classée de même (bouton "Hauts-de-France" ci-dessus), pour environ un millier de listes engagées dans la France entière. Le détail des engagements est consultable dans une version longue (12,7 Mo) et une version courte (10,6 Mo).

La ville de Lille, comme l’ensemble de la Métropole, aura dans ce contexte l’opportunité de se positionner comme une métropole pionnière en matière de mise en œuvre de la nécessaire transition écologique et solidaire. Avec Eurasanté, avec Euratechnologies, avec la future Autorité pour le Climat, le CERDD, elle en a les ressources techniques et scientifiques. Avec les collectifs militants actifs présents sur son territoire, elle dispose aussi d’une communauté de citoyens exigeants et compétents dans cet exercice. Le Collectif pour une transition citoyenne y prendra sa part.

L’adhésion au projet du Pacte manifesté par l’ensemble des formations présentes au second tour et par les listes qui étaient en position de se maintenir reflète le sentiment désormais majoritaire de la nécessité d’une transition écologique de nos politiques et de nos institutions. C’est une opportunité dont chacun de nous doit se saisir pour tenter de trouver ensemble les politiques qui conviennent, justes et solidaires, à la hauteur des dangers qui nous menacent.

Mots-clés

S’engager dans un groupe local

S’inscrire à la lettre d’information et ....

Pour suivre l’avancée d’un groupe local ou le rejoindre, inscrivez-vous à la liste de diffusion locale sur le site national

S’inscrire à un groupe local par le site national

23 JOURS
17 HEURES
54 MIN
8 SEC
avant les élections municipales

Citoyens inscrits au pacte France : 6000 Mel : 89
Mise à jour 3 février 2020

Groupes locaux France  : 2 457 sur 34 968 Mel : 26 sur 92
Mise à jour 20 février 2020

Listes contactées : 151
Mise à jour 11 mars 2020

Nombres de signatures 60 la liste
Nombres de mesures retenues : 1755 sur 2040 soit en moyenne 29 mesures sur 34
Niveau moyen Global : 61.39% le méthode est ici
Minimum 9% - Maximum 99%
Mise à jour 13 mars 2020 A 23H45

Métropole Européenne de Lille
60 signataires
94 non signataires
*31 Gauche
*54 Droite
*12 Sans étiquette


Hauts-de-france hors MEL 63 signataires
40 Autre Nord
20 Pas-de-Calais
3 Aisne


Hauts-de-france 1° tour 217 listes
11 Élu(e)s
46 Majorité
60 Opposition
68 Ballottage
29 Battu(e)s moins de 10 %