Santé et transition écologique : sortir de la crise sanitaire par le haut

mercredi 1er avril 2020

Comme en Chine entre décembre 2019 et avril 2020, la crise sanitaire ouverte par la pandémie au Covid-19 conduit les pouvoirs publics à exercer une contrainte forte sur les personnes, les populations et les structures de production, parce que de nombreuses vies humaines sont en péril, avec un répertoire d’action qui tend vers la société de surveillance et la pérennisation des états d’exception. La protection des populations se pose dans les mêmes termes avec le danger que constitue l’effondrement de la biosphère (pollution des milieux, dévitalisation de la planète, dérèglement climatique), à savoir le risque d’une descente aux enfers faite de crises récurrentes et d’un enfermement croissant dans des logiques autoritaires indexé sur l’accroissement du péril écologique.

Il semble que ce cercle vicieux des catastrophes sanitaires, politiques, sociales, environnementales et climatiques ne pourra être brisé que par la mise en œuvre d’une transition écologique et sociale résolue à toutes les échelles territoriales et dans tous les secteurs. Si enjeux sanitaires collectifs s’imposent maintenant avec brutalité dans le débat public, c’est parce qu’ils ont été largement ignorés des revendications des grands acteurs politiques et sociaux, y compris les acteurs de la transition. Si nous voulons préserver nos chances d’un avenir viable, si nous voulons trouver collectivement d’autres réponses que la création d’un nouvel état d’urgence pour répondre aux contraintes du Nouveau régime climatique (l’expression est de Bruno Latour, utilisée dans une contribution récente), il est nécessaire de mieux intégrer les enjeux de santé collective dans le projet de Pacte pour la transition. C’est ce à quoi s’emploie la note ci-jointe.

S’engager dans un groupe local

S’inscrire à la lettre d’information et ....

Pour suivre l’avancée d’un groupe local ou le rejoindre, inscrivez-vous à la liste de diffusion locale sur le site national

S’inscrire à un groupe local par le site national

23 JOURS
17 HEURES
54 MIN
8 SEC
avant les élections municipales

Citoyens inscrits au pacte France : 6000 Mel : 89
Mise à jour 3 février 2020

Groupes locaux France  : 2 457 sur 34 968 Mel : 26 sur 92
Mise à jour 20 février 2020

Listes contactées : 151
Mise à jour 11 mars 2020

Nombres de signatures 60 la liste
Nombres de mesures retenues : 1755 sur 2040 soit en moyenne 29 mesures sur 34
Niveau moyen Global : 61.39% le méthode est ici
Minimum 9% - Maximum 99%
Mise à jour 13 mars 2020 A 23H45

Métropole Européenne de Lille
60 signataires
94 non signataires
*31 Gauche
*54 Droite
*12 Sans étiquette


Hauts-de-france hors MEL 63 signataires
40 Autre Nord
20 Pas-de-Calais
3 Aisne


Hauts-de-france 1° tour 217 listes
11 Élu(e)s
46 Majorité
60 Opposition
68 Ballottage
29 Battu(e)s moins de 10 %